Tout sur le Chili
Jeudi 27 avril - s. Zita, Toribio de Mogrovejo (Zita)
Accueil du siteHistoire
L’arrestation de Pinochet
lundi 4 décembre 2006
par toutsurlechili
popularité : 75%

16 Octobre 1998

Augusto Pinochet Augusto Pinochet, l’ancien dictateur Chilien, âgé de 82 ans, est arrêté à Londres, dans la clinique où il avait été opéré d’une hernie lombaire à la demande du juge espagnol Baltasar Garzon

Avec son passeport de sénateur à vie l’ancien dictateur se croyait protégé par l’immunité diplomatique mais, 25 ans après le coup d’état sanglant qui l’avait porté au pouvoir, le voilà menacé pour la première fois de répondre de ses actes.

Aussitôt quelques dizaines de manifestants envahissent les trottoirs sous les fenêtres de la clinique, criant : "Pinochet, tu es coupable de génocide"

Il devrait être entendu par les juges londoniens dans une ou deux semaines, dès que son état de santé le permettra.

27 octobre 1998

La justice genevoise s’intéresse à son tour au général Pinochet dont elle cherche à obtenir l’extradition.

Les avocats de l’ancien dictateur chilien font valoir le fait qu’il bénéficiait de l’immunité diplomatique lorsqu’il a été placé en détention dans la clinique où il venait d’être opéré.

28 octobre 1998

Baltasar Garzon Le juge Baltasar Garzon a fondé sa demande d’arrestation sur 94 cas précis d’enlèvements et d’assassinats d’opposants chiliens réfugiés en Argentine.

De son côté, une association d’exilés chiliens à Londres, Chile Democratico, a fait savoir, hier, qu’elle envisage à son tour de porter plainte contre le général Pinochet devant les tribunaux britanniques. Les partisans de Pinochet manifestent, bruyamment, à Santiago.

29 octobre 1998

Les magistrats de la Haute-Cour de justice britannique annulent, les mandats d’arrêt lancés contre le général Pinochet en retenant les arguments de ses avocats invoquant l’immunité diplomatique. Ils décident cependant de maintenir provisoirement l’ancien dictateur chilien en détention, dans la clinique londonienne.

Le ministère public déclare aussitôt son intention de faire appel. Il appartient donc maintenant à la Chambre des Lords, la plus haute juridiction du pays, de trancher.

Les avocats du général Pinochet demandent sa libération sous contrôle judiciaire, contre paiement d’une caution.

30 octobre 1998

L’ancien dictateur chilien est transféré dans un manoir reconverti en hôpital psychiatrique Grovelands Priory Hospital à l’abri des journalistes et des manifestants.

L’Italie, la Belgique et le Luxembourg déposent à leur tour des plaintes contre Pinochet.

6 novembre 1998

Onze plaintes sont déposées au Chili pour tortures et disparitions.

25 novembre 1998

Par trois voix contre deux, la chambre des Lords a tranché et a refusé à Pinochet l’immunité diplomatique. Il peut être extradé vers l’Espagne sous réserve de l’accord de Jack Straw, ministre de l’intérieur britannique

27 novembre 1998

José Miguel Insulza José Miguel Insulza, ministre chilien des Affaires Etrangères, et ex-exilé socialiste sous la dictature, est envoyé à Londres afin de demander la libération de Pinochet

30 novembre 1998

Le Chili propose de juger lui-même l’ancien dictateur suite aux 14 plaintes déposées contre lui.

9 décembre 1998

Jack Straw décide de laisser la demande d’extradition vers l’Espagne suivre son cours. Aussitôt les avocats de Pinochet font appel de la décision de la chambre des Lords.

17 décembre 1998

La 1ère décision des Lords rendue le 25 novembre, refusant l’immunité à Pinochet est cassée par d’autres Lords.

18 janvier 1999

Sept nouveaux Lords sont nommés afin de réétudier le dossier.

24 mars 1999

La décision de la chambre des Lords est identique à la première rendue le 25 novembre mais ils retiennent les actes de tortures et de conspirations en vue de commettre des tortures uniquement pour la période de 1988 à 1990.

6 mai 1999

Les avocats de Pinochet font , à nouveau, appel de la décision.

27 mai 1999

La Haute Cour rejette l’appel de ses défenseurs.

13 septembre 1999

Pinochet est brièvement hospitalisé pour un scanner du cerveau.

14 octobre 1999

Le Chili demande officiellement la libération de l’ancien dictateur pour raison de santé.

5 janvier 2000

Pinochet subi une série de d’examens médicaux à la demande du Chili qui continue à demander son rapatriement.

11 janvier 2000

Jack Straw déclare qu’il pense libérer Pinochet suite au rapport médical qui lui a été communiqué. Il serait dans l’incapacité d’être jugé.

15 février 2000

Le rapport est communiqué aux 4 pays ayant demander l’extradition.

3 mars 2000

L’ancien dictateur Augusto Pinochet rentre au Chili, libre. Le Chili a demandé la levée de l’immunité parlementaire en vue d’un éventuel jugement.

Accusé de meurtres et de l’enlèvement d’opposants politiques durant les 17 années de son régime, Augusto Pinochet ne sera jamais jugé. L’ancien dictateur est mort le 10 décembre 2006, à l’âge de 91 ans.

 


Accéder à l’annuaire ou au forum pour plus d’informations


Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Le Chili préhispanique
    4 décembre 2006

  2. La conquête
    4 décembre 2006

  3. La consolidation de la conquête
    4 décembre 2006

  4. La Colonie
    4 décembre 2006

  5. L’indépendance
    4 décembre 2006

  6. La consolidation de la République
    4 décembre 2006

  7. La guerre du Pacifique et le remodelage des frontières
    4 décembre 2006

  8. Changements de Société
    4 décembre 2006

  9. Histoire contemporaine
    4 décembre 2006

  10. Allende, "El Chicho"
    4 décembre 2006

  11. Le coup d’Etat
    4 décembre 2006

  12. L’arrestation de Pinochet
    4 décembre 2006