Tout sur le Chili
Vendredi 18 août - s. Alberto Hurtado, Elena, Nelly, Leticia (Hélène)
Accueil du site
De quels écrivains chiliens avez-vous déjà lu un livre ?
Isabel ALLENDE
Pablo NERUDA
Antonio SKARMETA
Francisco COLOANE
Luis SEPULVEDA
Aucun, car je ne les connais pas
 
Statistiques des visites :
37 aujourd'hui
63 hier
   
Auteur : toutsurlechili
Envoyer un message

Articles de cet auteur
samedi 6 janvier 2007
Bienvenue !
Bienvenue sur notre site !
Vous y trouverez des informations sur la géographie et l’histoire du Chili, ainsi que des conseils pratiques pour les voyageurs qui souhaiteraient s’y rendre. Un annuaire de sites sur le Chili est également à votre disposition.
Vous pouvez partager vos expériences de voyage, ou simplement poser une question, via le forum de discussion.
Si vous désirez partager vos photos, envoyez les nous, accompagnées d’une petite légende, et nous les mettrons en ligne dans notre galerie de photos et/ou service d’envoi de cybercartes. Les photos doivent être libre de droit et vous (...)

lire la suite de l'article
jeudi 28 décembre 2006
Forum de discussion sur le Chili
Son objectif est de partager des expériences et des connaissances : trouver des informations, donner des conseils, poser des questions, raconter votre voyage…ou simplement rêver de voyage.

lire la suite de l'article
jeudi 21 décembre 2006
L’essentiel
CHILI : Etat d’Amérique du Sud
Météo : Météo du jour
Superficie : 757 000 km2 - 4300 km de long (nord/sud) 100 km / 200 km de largeur moyenne (est/ ouest)
Capitale : Santiago du Chili
Population : 14 500 000 habitants
Système politique : république, régime présidentiel
Chef d’état : Mme Michelle Bachelet depuis le 15 janvier 2006
Religion : à majorité catholique
Langues : espagnol (langue officielle), aymara et mapuche
Décalage horaire : - 4 heures en hiver et - 6 en été par rapport à la France
Monnaie : peso chilien
ConvertirDollar USEuroPeso chilienen Dollar USEuroPeso (...)

lire la suite de l'article
dimanche 17 décembre 2006
Liens intéressants
Conseils aux voyageurs
Le site du Ministère des Affaires étrangères, mis à jour régulièrement, répertorie les régions déconseillées et donne aux voyageurs selon un classement par pays des conseils généraux de sécurité, les formalités d’entrée et de séjour. Un site à consulter avant votre départ !
L’Ambassade de France au Chili
MÉDIAS chiliens
El Mercurio
El Mostrador
Primera Linea
Teletrece
Le guide du routard
Le guide de Lonely Planet

lire la suite de l'article
dimanche 17 décembre 2006
Radios en direct
Découvrez une sélection de radios chiliennes en écoute live en accédant au site de COMFR
Ce site propose d’écouter les radios en direct partout dans le monde dans plus de 144 pays

lire la suite de l'article
dimanche 17 décembre 2006
Expressions usuelles
 ; A la derecha ; A droite ; A la izquierda ; A gauche ; Todo seguido ; Tout droit ; ¿ Donde está ....... ? ; Où se trouve ........ ? ; Lleveme a ........ ; Conduisez moi à ........ ; Adios ; Au revoir ; Buenos dias ; Bonjour ; Buenas tardes ; Bonsoir ; ¿ A que hora ? ; A quelle heure ? ; Hoy ; Aujourd’hui ; ¿ Como estás ? ; Comment allez vous ? ; Me llamo ; Je m’appelle ; No comprendo ; Je ne comprend pas ; No sé ; Je ne sais pas ; Me gusta ; ça me plaît, j’aime ; Quiero ; Je veux ; Solo hablo frances ; Je ne parle que français ; ¿ Habla usted frances ? ; Parlez vous français ? ; ¿ Cuanto es ? ; Combien ça coûte ? ; (Muchas) gracias ; Merci (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Vocabulaire
 ; Cubiertos ; Couverts ; Cuchara ; Cuillère ; Cuchillo ; Couteau ; Cuenta ; Addition ; Lista ; Carte ; Plato ; Assiette ; Servilleta ; Serviette ; Tenedor ; Fourchette ;

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Les séismes
Le Chili se trouve sur le terrible « cercle de feu du Pacifique ».
Il est l’un des pays les plus touchés par les tremblements de terre, avant même le Japon.
Il possède 2085 volcans, dont 55 encore en activités (éruptions au cours de notre siècle) ; parmi eux se trouvent les plus hauts sommets chiliens, comme l’Ojos del Salado. Si l’on enregistre 500 secousses légères chaque année (sur tout le territoire), les statistiques concluent à 7 séismes significatifs par an et un tremblement de terre destructeur tous les 30 ans. Sans parler des raz-de-marée.
Presque toutes les zones géographiques sont concernées (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Climat, Flore, Faune
Le Chili, de par sa diversité et ses latitudes extrêmes, offre une grande variété de climats et de flore. Pourtant, curieusement, il y a une certaine homogénéité de la faune tout au long du territoire. En particulier on peut voir des guanacos et des condors, deux animaux symboles de ce pays, de l’extrême nord à l’extrême sud.
Fait remarquable, le Chili possède des climats tempérés du nord au sud, malgré la grande étendue de son territoire. Nulle part les températures ne sont excessives ; l’élément à la fois stabilisateur et purifiant est la mer.
Dans l’extrême nord du Chili, il ne pleut pas du tout. Cette (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Hydrographie
Pratiquement tous les cours d’eau prennent leur source dans les Andes et coulent d’est en ouest.
Dans la zone désertique, seul le Loa arrive jusqu’à l’océan après avoir servi à l’irrigation de l’oasis de Calama et à l’extraction du cuivre de Chuquicamata.
Notons : le Copiapo, le Huasco, l’Elqui, l’Aconcagua. Dans la région des vallées transversales, ce sont les cours d’eau les plus abondants qui réussissent à atteindre la mer, fertilisant leurs vallées respectives.
Dans le vaste ensemble de la vallée centrale, les cours d’eau prennent de l’importance car ils son alimentés en hiver par des pluies quelques (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
La plaine centrale
Insérée entre les deux cordillères se trouve une dépression qui prend des aspects différents selon la latitude.
Au nord, d’Arica à Copiapo, c’est un haut plateau désertique dont le sous-sol est riche en minéraux variés. Le désert d’Atacama, qui en forme la plus grande partie, est réputé être le plus absolu du monde. Il offre au regard un paysage lunaire, complètement minéral .
De Copiapo à Santiago, la plaine centrale est fractionnée par des vallées transversales très fertiles coupant le réseau très serré des montagnes arides, brûlées par le soleil.
Au sud de l’Aconcagua s’ouvre enfin la vallée centrale, (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
La montagne
Elle occupe 80 % de la superficie du sol Chilien.
Deux cordillères courent du nord au sud : la cordillère des Andes à l’est et la cordillère de la Côte, beaucoup moins élevée, à l’ouest.
La cordillère des Andes, qui s’étend du Venezuela à la Terre de Feu, est comme l’épine dorsale du continent sud-américain. Après l’Himalaya, ceux sont les plus hautes cimes du monde et elles sont volcaniques sur toute leur longueur. Dans le nord du Chili, les Andes frôlent les 7 000 m et vont decrescendo au sud pour disparaitre, en un dernier sursaut, dans la mer et les brumes du Cap Horn. C’est entre la frontière péruvienne (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
La mer et la côte
Vu la configuration du Chili, la mer fut de tout temps une voie de communication privilégiée. Elle est poissonneuse, riche aussi de crustacés et d’algue . Le courant de Humboldt qui la parcourt à cet endroit la laisse fraîche toute l’année et tempère la zone nord et centrale du Chili.
De la baie d’Arica jusqu’à celle de Reloncavi, sur 2 500 km, le littoral est pratiquement rectiligne et bordé, dans le nord, de falaises élevées. Il offre peu de ports naturels.
Dans la zone australe, au contraire, la côte se découpe en une multitude de golfes irréguliers et profonds, d’archipels, de fjords surmontés de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Zampoña
Flûte de pan en roseau, instrument très présent dans la musique chilienne.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Sombrero
C’est un chapeau en paille tressée ou en feutre, à bords larges et plats. Indispensable accessoire des Huasos.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Rodéos
Le rodéo
C’est un sport national qui consiste à poursuivre une vache dans une arène fermée en demi-cercle.
Il se pratique à deux cavaliers et généralement entre septembre et mai.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Quena
Flûte andine aux accents plaintifs.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Onces
C’est un « chilénisme » désignant une collation légère, en fin d’après-midi.
Du temps de la colonie, c’était une manière détournée d’inviter à boire de l’eau-de-vie. En effet, le mot aguardiente comporte onze lettres. Depuis, cela est devenu un thé à l’anglaise, où la purée d’avocat côtoie la pâte de coing.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Oficinas
C’est le nom donné, à l’origine, aux exploitations minières, en référence aux comptoirs où les mineurs vendaient le minerai qu’ils venaient d’extraire.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Niveau de vie
Pour être concret, signalons que, dans la plupart des foyers chiliens, ne rentre qu’un seul revenu.
Le salaire moyen, au Chili, est de 200 $, le minimum de 80 $.
Un ingénieur ou un médecin gagneront aux alentours de 700 à 800 $.
Les loyers sont assez chers et il faut compter 200 à 300 $ pour un trois pièces à Santiago. La nourriture, les vêtements, l’essence, le matériel électronique sont moins chers qu’en Europe. Par contre le prix d’une voiture d’occasion peut être trois fois plus élevé qu’en (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Nandous
On les trouvent en Patagonie, ce sont les cousins des autruches.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Lolos et Lolas
« Chilénisme » qui désigne les jeunes gens et jeunes filles entre 13 et 20 ans.
Ces derniers forment une tranche d’âge bien définie au Chili. Ils ont leurs activités propres, leurs fêtes, auxquelles ne sont pas admis les adultes, et surtout ils ont leur langage, très imagé et qui se renouvelle avec chaque génération.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Langue
L’espagnol, bien sûr !
Langue officielle qui est parlée, contrairement à ce qui se passe dans certains pays voisins, uniformément d’un bout à l’autre du pays, même par les Araucans ou les immigrés récents.
Le castillan parlé au Chili sera tout de suite perçu par l’étranger comme plus aisément compréhensible que celui d’Espagne. Le fameux zézaiement sur le c et le z n’est pas de mise ici. Le débit est plus lent, plus chantant, l’émission des consonnes plus douce, la jota est moins gutturale. Et certaines formes verbales sont simplifiées ou même (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Lamas
Ils appartiennent à la famille des camélidés, c’est-à-dire qu’ils sont apparentés aux chameaux.
Ils sont natifs de l’Amérique Latine et avaient une importance fondamentale pour les civilisations préhispaniques, car c’était le seul animal de charge disponible à cette époque. Ils continuent d’être utiles aux populations de l’altiplano. On utilise leur laine, mais aussi leur viande et leur cuir.
En réalité, il y a peu de lamas proprement dit, sauf peut-être sur certains marchés villageois. Les lamas sont les seules espèces à pouvoir être domestiqués par l’homme. Les plus courants sont leurs cousins, les (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Kiosques
Sur l’inévitable plaza des Armas, qui existe dans chaque ville ou village, se trouve un petit kiosque surélevé de quelques marches.
Il sert parfois au sermon enflammé de quelque évangéliste, mais le plus souvent à des concerts de groupes locaux qui jouent de la musique classique ou du musette.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Kahu
Sorte de châle porté principalement par les habitants de l’Ile de Pâques et dont la longueur varie selon le rang social de la personne.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Indiens
Essentiellement trois ethnies différentes, qui représentent aujourd’hui un pourcentage infime (environ 5 %) de la population globale chilienne.
La plus importante, en nombre et par son poids historique, est celle dont le territoire s’étendait du nord de ce qui est aujourd’hui Santiago jusqu’à l’île de Chiloé. Ils s’appellent eux-mêmes Mapuches, c’est-à-dire « gens de la terre ». Ce sont les Espagnols qui leur ont donné le nom d’Araucans. Il en reste aujourd’hui environ 500 000, dont la plupart se trouvent dans la région qui va de Concepcion à Temuco et aussi dans les poblaciones de Santiago.
Dans le nord, (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Hacienda
Ce sont de grandes (et parfois immenses) propriétés dont tout ou partie est utilisée pour l’élevage ou l’agriculture.
Souvent elles appartiennent à la même famille depuis longtemps et se transmettent de génération en génération.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Huaso
Personnage absolument typique,
monté à cheval, coiffé de paille à larges bords et vêtu d’un poncho court, très coloré.
Cavalier sans pareil, il est cousin du gaucho argentin ou du cow-boy nord-américain.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Gastronomie
Au risque de décevoir les gourmets, on peut dire que la gastronomie chilienne est pratiquement inexistante. Deux domaines échappent à ce jugement critique : les vins et les poissons.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Futbol
Eh oui, c’est bien du football qu’il s’agit !
L’orthographe du mot a été revue et corrigée comme la plupart des mots étrangers. Quoiqu’il en soit, c’est un sport qui soulève l’enthousiasme des foules chiliennes, c’est un phénomène social.
D’Arica au Cap Horn, cette passion a envahi le pays, se nichant dans les recoins les plus incroyables : partout où il y a un rectangle plat, d’herbe ou de terre, le futbol s’installe. Enfants, jeunes gens, hommes mûrs - et même certaines femmes maintenant - en ont fait leur passe-temps favori.
Les jours de grands matchs, l’activité chilienne parait suspendue pour pouvoir (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Empanadas
Recette pour 6 personnes
Préparation : 1h
Cuisson : 45 min Temps de repose de la pâte : 45 min
 ; Ingrédients ; Préparation ; Pour la pâte
500 g de farine
20 cl d’eau
2 pincées de sel
10 cl d’huile d’olive ; Versez la farine dans un récipient creux. Faire un trou et verser l’huile d’olive, le sel et l’eau. Malaxer le mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène.Ensuite laissez la reposer 45 minutes sous un linge. Préchauffez le four à 180° ; Pour la garniture
125 g de boeuf haché
125 g de chair à saucisse
100 g d’olives vertes dénoyautées
4 tomates
2 oignons
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 jaune (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Copuches
C’est, dit-on, un sport national au Chili. Mais c’est un sport qui n’exige pas un engagement physique important. En effet, les copuches sont les commérages locaux.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Condor
Il figure sur les armes du pays aux côtés du huemul (cerf très petit qu’on ne trouve qu’au Chili). Tous deux sont accompagnés par la devise « Par la raison ou par la force ».
Le condor est un grand rapace, au plumage noir bordé de blanc aux ailes. Il vit dans les contreforts montagneux des Andes. On le reconnaît facilement à son vol très majestueux. C’est un véritable plaisir d’observer ses évolutions aériennes et de voir avec quelle habilité il utilise les courants ascendants pour glisser sur l’air, sans un battement d’aile. Bien qu’on ne s’en rende pas compte lorsqu’on le regarde du sol, il a une (...)

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Charango
C’est un instrument à corde qui ressemble à une guitare minuscule.
Les premières fois où l’on voit un charango, on a l’impression que c’est un jouet pour enfant. Mais non, c’est un instrument tout à fait sérieux, que l’on retrouve dans toute la musique andine.
Autrefois, le corps de l’instrument était formé de la carapace d’un tatou. Cet animal étant aujourd’hui protégé, les charangos sont faits entièrement de bois.

lire la suite de l'article
mercredi 6 décembre 2006
Asado
C’est une pratique de plus en plus courante au Chili, surtout pendant la période estivale.
De quoi s’agit-il ? D’une réunion entre amis qui a lieu souvent le samedi ou le dimanche midi, dans un jardin ou à la campagne. Autour d’un barbecue, on prépare et on consomme des grillades, tout en échangeant blagues, opinions politiques, souvenirs de vacances, conception de vie, etc.
Les asados se prolongent souvent tout l’après-midi et parfois même jusqu’à la nuit (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
L’arrestation de Pinochet
16 Octobre 1998
Augusto Pinochet, l’ancien dictateur Chilien, âgé de 82 ans, est arrêté à Londres, dans la clinique où il avait été opéré d’une hernie lombaire à la demande du juge espagnol Baltasar Garzon
Avec son passeport de sénateur à vie l’ancien dictateur se croyait protégé par l’immunité diplomatique mais, 25 ans après le coup d’état sanglant qui l’avait porté au pouvoir, le voilà menacé pour la première fois de répondre de ses actes.
Aussitôt quelques dizaines de manifestants envahissent les trottoirs sous les fenêtres de la clinique, criant : "Pinochet, tu es coupable de génocide"
Il devrait être (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Le coup d’Etat
Il n’en aura pas le temps. Le 11 septembre 1973 à 9 h du matin, le palais présidentiel est attaqué par des militaires sous le commandement de Pinochet. Ceux-ci font à Salvador Allende une proposition : un avion l’attend lui, sa famille et ses proches collaborateurs, pour les faire sortir du pays. Allende, fidèle à son intégrité, refusera tout net.
Il mourra les armes à la main, non sans s’être adresser une dernière fois à son peuple dans un discours extrêmement émouvant qu’on peur lire aujourd’hui sur sa tombe.
Au soir du 11 septembre le palais de la Moneda, criblé de balles, bombardé, ravagé par le feu (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Allende, "El Chicho"
A l’approche des élections de 1970, la polarisation droite-gauche est intense et le climat social très agité. L’alliance des partis de gauche, l’Unité Populaire, choisit de nouveau Salvador Allende comme candidat. L’Unité Populaire plaide pour des changements radicaux, elle propose une transformation profonde de la société, une « révolution », mais par des voies légales : expropriation des grands propriétaires terriens, nationalisation des banques, des compagnies d’assurance et de certaines grandes entreprises industrielles. Allende a pour adversaire Rodomiro Tomic, candidat démocrate-chrétien et (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Histoire contemporaine
En 1952, l’ancien dictateur Carlos Ibañez gagne les élections présidentielles, soutenu par une coalition hétérogène de conservateurs, de populistes et de fascistes. Son gouvernement conduit une politique incohérente et devient très vite impopulaire.
Les élections suivantes, celles de 1958, sont remportées par Jorge Alessandri, appuyé par les partis de droite. Sous son septennat, des progrès sont réalisés dans le domaine culturel et économique, mais on note surtout un important développement industriel. Cependant, dès 1960, il doit affronter une importante agitation sociale, et il devient évident que (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Changements de Société
Une fois la paix extérieure établie, le Chili progressa à un rythme soutenu, basant son économie sur les exportations de nitrate. Soulignons, toutefois, que ce sont presque exclusivement des compagnies étrangères, surtout anglaises, qui exploitaient le sous-sol chilien.
La prospérité s’accompagna de profonds changements de société. Celle-ci passa du schéma paternaliste d’une économie principalement agraire au schéma capitaliste, basé sur une intense exploitation minière, sur le commerce internationale et sur l’activité financière.
Par ailleurs, la libéralisation de la société amena une nouvelle (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
La guerre du Pacifique et le remodelage des frontières
Au début du xixe siècle, quelques pionniers chiliens commencèrent à explorer le désert d’Atacama, à la recherche de cuivre, d’or, d’argent, de guano (1), mais plus encore de nitrate. Une fois les gisements découverts, ils furent exploités avec une main d’œuvre presque exclusivement chilienne.
Au temps de la colonie, les frontières avaient été délimitées de manière assez aléatoires dans des régions qui paraissaient sans intérêts. Des traités successifs fixèrent la frontière nord au 24e parallèle, au sud d’Antofagasta. Mais bientôt des différents opposèrent le Pérou et la Bolivie au Chili.
Le gouvernement du Chili, (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
La consolidation de la République
Le libérateur O’Higgins fut investi des pleins pouvoirs. Sa première préoccupation fut la lutte contre les royalistes, ainsi que la préparation de l’expédition de libération du Pérou, mais il se soucia aussi d’organiser l’Etat et l’administration publique. Il promulgua la première constitution, établit un sénat et restructura le pouvoir judiciaire. Il s’attacha particulièrement à tout ce qui était du domaine de l’éducation et de la culture.
O’Higgins fut contraint de démissionner en 1823 en raisons des résistances que suscitaient sa politique intérieure ; une période d’agitation s’ensuivit. Il faudra attendre (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
L’indépendance
Le mouvement intellectuel qui se développa en France et en Europe pendant le XVIIIe siècle, que l’on a appelé ensuite le Siècle des Lumières, arriva en Amérique et au Chili où Montesquieu, Voltaire et Rousseau étaient lus sous le manteau. Le rationalisme, l’optimisme utopique et le désir de réformes que proclamait ce courant, joint à la connaissance de l’indépendance nord-américaine et de la Révolution Française, préparèrent, parmi les habitants des colonies, le climat propice à une émancipation politique. Survint alors la capture du roi d’Espagne, Ferdinand II, par Napoléon Bonaparte et la situation critique (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
La Colonie
On nomme ainsi la longue période s’étendant entre le xviie siècle et l’Indépendance. Le Chili, qui faisait partie du vaste empire d’Autriche, puis, dès 1700, de la maison des Bourbons, dépendait juridiquement et administrativement de l’Espagne. Pour gouverner l’Amérique, la monarchie espagnole mit en place deux grandes vice-royautés, celle du Mexique et celle du Pérou, qui veillaient sur de vastes territoires et avaient un droit de regard sur les régions voisines. Le Chili se voyait donc sous la double tutelle de l’Espagne et du Pérou. A la tête du pays se trouvait le gouverneur, qui était aussi le chef (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
La consolidation de la conquête
Dès le début, les conquistadors durent lutter durement contre les Mapuches qu’ils nommèrent les Araucanos (de auca, mot quetchua qui signifie « insoumis »). Chaque ville dut être protégée par un fort et ses habitants vécurent continuellement sur le qui-vive.
En 1553, la conquête du Chili paraissait entrer dans sa phase de consolidation. Mais, vers la fin de l’année, les Araucans donnèrent des signes d’agitation et les Espagnols durent se préparer au combat. Sortis de Concepcion, Valdivia et ses hommes atteignirent le jour de Noël le fort de Tucapel dont il ne restait plus que des ruines fumantes. Les (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
La conquête
C’est au sortir du Moyen-Âge que l’Europe, qui avait déjà eu des ouvertures sur un monde différent au travers des croisades, va établir des relations commerciales de plus en plus intenses avec l’Orient. On en rapporte des épices, des soieries, des bijoux et des mythes...
A la fin du xve siècle, l’Espagne, unifiée sous la férule des Rois Catholiques, ayant enfin réussi à se débarrasser des Maures, commença à vouloir prendre part à cette expansion vers l’Orient. On trouvait dans la noblesse espagnole d’alors, la haute noblesse possédant terres, richesses et renommée, mais aussi une petite noblesse, pauvre, (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Le Chili préhispanique
Les préhistoriens s’accordent à penser que les populations primitives du continent américain étaient d’origine asiatique. Les premiers humains seraient arrivés, par vague successives, passant de l’Asie à l’Amérique par la région du détroit de Behring, alors à sec.
On situe le début de cette migration aux alentours de 50 000 av J-C. Chaque nouvelle vague de migrants poussant la précédente un peu plus au sud, la terre chilienne ne reçut ses premiers habitants qu’en 10 000 av J-C. C’est à San Pedro de Atacama qu’on a retrouvé les vestiges les plus anciens, alors que la région centrale et la Terre de Feu (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Situation et étendue
Le Chili se trouve dans l’hémisphère austral, à l’extrémité du continent sud-américain, et s’étire démesurément entre sa frontière avec le Pérou et la Terre de Feu.
Nettement orienté nord-sud, le Chili est long de 4 300 km entre Arica et le Cap Horn, large de 175 km en moyenne (350 km à la hauteur d’Antofagasta et du Tropique du Capricorne, 15 km dans l’extrême sud à Puerto Natales).
Sa superficie totale, celle du Chili continental plus celle du Chili insulaire, est de 756 765 km ².
L’île de Pâques, bien que chilienne, fait partie géographiquement de la Polynésie.
Enfin, le domaine antarctique Chilien s’étend (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Le milieu naturel
Lorsqu’on cherche le Chili sur une mappemonde, on ne peut le confondre avec aucun autre : ce pays filiforme, coincé entre la cordillère des Andes et l’océan Pacifique, c’est celui-là !
On a tout d’abord un sentiment d’absurdité devant une forme si singulière. Puis, petit à petit, on se laisse apprivoiser par son étrangeté. Passant de la carte à la réalité, l’étonnement est plus grand encore. Comment concevoir ce pays qui se faufile entre la muraille impressionnante des Andes et l’immensité de l’océan, dégringolant parfois en moins de 100 km entre des pics hauts de 7 000 m et le Pacifique, ce pays qui allie (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Jours fériés et fêtes locales
JANVIER
1er : Nouvel An
20 : Fête de San Sebastián
3ème semaine à la fin février : Festival folklorique mapuche à Villarrica
FEVRIER
1ère semaine : Fête religieuse sur l’Ile de Pâques
AVRIL
1ère semaine = semaine sainte : Fiesta de Cuasimodo ( Quasimodo)
MAI
1er : Fête du travail
21 : Commémoration nationale du combat naval de Iquique
30 : Fête-Dieu
JUIN
29 : Fiesta de San Pedro ( St Pierre) patron des pêcheurs
AOÛT
15 : Assomption
SEPTEMBRE
11 : Commémoration du coup d’état de 1973
18 : Fête de l’indépendance
19 : Dia del Ejército, fête de l’armée
OCTOBRE
12 : Dia de la Raza, anniversaire de la découverte (...)

lire la suite de l'article
lundi 4 décembre 2006
Préparatifs
PASSEPORT ET VISA
Pour les ressortissants de l’Union Européenne : passeport. A l’arrivée au Chili, les visiteurs se voient remettre une "carte de tourisme" valable 90 jours (renouvellement possible). Cette carte doit être rendue aux autorités lors du départ.
SANTE
Aucun vaccin n’est exigé pour le Chili. En revanche, il est recommandé de se prémunir contre le tétanos, la typhoïde, la diphtérie et l’hépatite. Emportez également des médicaments : aspirine, antidiarrheique, antiseptique intestinal et vitamines. L’eau est potable dans toutes les régions du Chili.
CE QU’IL FAUT EMPORTER
Pour la partie la (...)

lire la suite de l'article
jeudi 30 novembre 2006
Architecture
On ne sent pratiquement pas l’influence autochtone dans l’architecture chilienne, sauf dans certains villages de l’extrême nord.
En partie à cause des tremblements de terre, il reste peu de chose de l’architecture coloniale.
Par contre on trouve de nombreux échantillons d’architecture qui paraissent tout droit sortis du Paris d’Haussmann. A Santiago, le musée des Beaux-Arts, le théâtre municipal, beaucoup d’immeubles du centre.
Et les architectes français ont œuvré tout au long du pays, d’Arica à Punta (...)

lire la suite de l'article
mercredi 29 novembre 2006
Abrazo
Chaleureuse accolade que se donnent deux amis qui se rencontrent. Suivant la durée de la séparation ou le degré d’amitié, cet abrazo sera plus ou moins prolongé. Il se pratique entre hommes, le baiser sur la joue étant plus courant entre un homme et une femme ou entre deux femmes. Certains expliquent qu’autrefois il servait non seulement à marquer son affection mais aussi à vérifier discrètement si la personne ne portait pas d’arme cachée sous ses vêtements.

lire la suite de l'article