Tout sur le Chili
Mardi 24 octobre - s. Antonio Ma.Claret (Florentin)
Accueil du siteHistoire
Si vous deviez partir en voyage au Chili, choisiriez vous de préférence :
Le Nord avec le désert d'Atacama
 [tally] 11%
Le Centre avec Santiago, Valparaiso et la région des lacs
 [tally] 24%
Le Sud avec la Patagonie et la terre de feu
 [tally] 18%
Les trois me tentent !
 [tally] 45%
Ce pays ne m'attire pas !
 [tally] 2%
votes: 440 Sondages
Statistiques des visites :
12 aujourd'hui
69 hier
   
La consolidation de la République
lundi 4 décembre 2006
par toutsurlechili
popularité : 3%

Bernardo O'Higgins Le libérateur O’Higgins fut investi des pleins pouvoirs. Sa première préoccupation fut la lutte contre les royalistes, ainsi que la préparation de l’expédition de libération du Pérou, mais il se soucia aussi d’organiser l’Etat et l’administration publique. Il promulgua la première constitution, établit un sénat et restructura le pouvoir judiciaire. Il s’attacha particulièrement à tout ce qui était du domaine de l’éducation et de la culture.

O’Higgins fut contraint de démissionner en 1823 en raisons des résistances que suscitaient sa politique intérieure ; une période d’agitation s’ensuivit. Il faudra attendre la promulgation de la constitution de 1833, qui restaurait un exécutif très fort, pour trouver la stabilité. Les structures de base s’établirent, l’économie reprit de la vigueur.

La République s’étant affirmée, le pays progressa dans un cadre conservateur et autoritaire. L’activité économique se développa et se diversifia, donnant naissance à de grandes fortunes et permettant à l’Etat d’entreprendre des travaux publics d’envergure. De nombreux étrangers arrivèrent et Valparaiso devint l’un des principaux centres commerciaux du Pacifique. La vie intellectuelle, les arts et la littérature, influencés par la pensée européenne et par les personnalités insignes hispano-américaines, parmi lesquelles se détache Andrés Bello, connurent un développement notable. Durant cette période, les limites du territoire national furent définies et les provinces australes colonisées.

Puis, à partir de 1860, de profondes réformes politiques modifièrent le paysage industriel. Celui-ci s’inspira d’idéaux libéraux affectant le pouvoir exécutif. Une nouvelle classe dirigeante se dessina. Avec les transformations démographiques et économiques, elle servit de base au Chili moderne. La lutte doctrinale s’aiguisa et les formes de vie traditionnelles évoluèrent, particulièrement dans les structures urbaines. Santiago acquit les caractéristiques propres à une grande ville, tant pour son architecture que par son mode de vie. On vit alors se développer de façon massive l’utilisation des principales inventions de l’ère industriel comme le chemin de fer, le télégraphe, les machines-outils et les machines agricoles.

Pendant près de cent ans, différents présidents vont se succéder, de décennies en décennies, maintenant le pays dans une grande stabilité, qui contraste nettement avec la situation des nouvelles républiques américaines voisines, marquées par l’insécurité politique, les dictatures militaires et les coups d’Etat permanents.

 


Accéder à l’annuaire ou au forum pour plus d’informations


Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Le Chili préhispanique
    4 décembre 2006

  2. La conquête
    4 décembre 2006

  3. La consolidation de la conquête
    4 décembre 2006

  4. La Colonie
    4 décembre 2006

  5. L’indépendance
    4 décembre 2006

  6. La consolidation de la République
    4 décembre 2006

  7. La guerre du Pacifique et le remodelage des frontières
    4 décembre 2006

  8. Changements de Société
    4 décembre 2006

  9. Histoire contemporaine
    4 décembre 2006

  10. Allende, "El Chicho"
    4 décembre 2006

  11. Le coup d’Etat
    4 décembre 2006

  12. L’arrestation de Pinochet
    4 décembre 2006